Comment reconnaître et éviter les pénalités Google ?

Dans son guide des bonnes pratiques, Google présente les règles à suivre pour faciliter la tâche de son moteur de recherche et permettre à un site internet de bien se positionner dans les pages de résultats. Les infractions à ces règles sont pénalisées par Google. Le site qui s'écarte trop de ces bonnes pratiques risque de se voir déclassé ou, pire, blacklisté. Raison pour laquelle les propriétaires de sites internet redoutent autant les pénalités Google. De quoi s'agit-il réellement ? Comment s'en protéger ? Voici un tour d'horizon des essentiels à savoir sur les pénalités Google.

bg-Google Penalties_red_card-w680h280

Deux types de pénalités

Google peut pénaliser un site internet de façon manuelle ou automatique.

La pénalité manuelle s'applique quand l'équipe qualité de Google se rend sur un site et s'aperçoit que celui-ci enfreint les règles prescrites. Elle décide alors de le sanctionner. Ce genre de cas se produit généralement après que le site ait été dénoncé par des internautes.    

Par contre, la pénalité est qualifiée d'automatique quand le robot de Google détecte des infractions sur un site et applique machinalement des sanctions.

Concrètement, les pénalités Google peuvent se manifester :

  • Soit par un déclassement, c'est-à-dire que le site va perdre des places dans les résultats de recherche. Ce qui va entraîner une forte baisse du trafic.

  • Soit par la suppression du site dans les résultats de Google. En d'autres termes, le site va être blacklisté. Et en conséquence, le nombre de visiteurs peut tomber à zéro.

Dans tous les cas, il faut comprendre qu'un site est pénalisé parce qu'il s'est écarté des recommandations de Google. Pour y remédier, il est important de corriger les erreurs qui ont été commises.

En général, après un déclassement, il est tout à fait possible de regagner des places dans les résultats de recherche. Cela risque toutefois de prendre un peu de temps. La situation risque d'être plus compliquée si le site a été blacklisté.  

Pour se protéger contre ces pénalités, il est primordial de comprendre comment fonctionne l'algorithme Google.

Les algorithmes Google

Pour chaque requête que tape l’internaute, Google lui présente des centaines de résultats qu’il organise par ordre de pertinence.

Pour réussir cette prouesse, le moteur de recherche s'appuie sur un ensemble d'algorithmes qui œuvrent de concert pour répondre aux attentes des internautes.

Panda, Penguin, BERT, Mobile First, Hummingbird, Pigeon, Fred, etc. chaque algorithme a une fonction spécifique. Ensemble, ils permettent de réaliser plusieurs opérations en une fraction de seconde.

C'est grâce à eux que Google découvre vos pages (crawling), les répertorie (indexation), comprend les requêtes et opère le classement des résultats (ranking).       

Tous ces algorithmes ont pour but de fournir des informations utiles à l'internaute. Les sites qui satisfont aux exigences des algorithmes sont ainsi naturellement mieux classés dans les pages de résultats.

Beaucoup s'imaginent à tort que Google modifie ses règles comme bon lui chante, que les bonnes pratiques SEO peuvent changer du jour au lendemain. Les sites peuvent ainsi subir des pénalités à tout moment.

Contrairement aux idées reçues, les multiples mises à jour de l'algorithme Google ne changent pas les codes du référencement naturel. Elles visent uniquement à mieux les faire respecter.


💡Vous aimerez aussi : Fil d'Ariane : Comment peut-il améliorer votre référencement Google ?


Les algorithmes les plus connus

Vous l'aurez compris, le moteur de recherche évolue au rythme des mises à jour. Certaines ont eu des impacts majeurs. C'est le cas des algorithmes Panda et Penguin, dont les pénalités sont fortement redoutées.

Google Penalties_algorithm_w720h405

Google Panda sanctionne les mauvais contenus

Lancé en février 2011, l'algorithme Google Panda a pour fonction de juger la qualité des sites. Il met en avant ceux qu'ils considèrent comme bons et déclassent les mauvais.

Cet algorithme est basé sur le machine learning. En ce sens, il évolue en permanence. Il n'existe pas de règles, ni de critères clairement définis qui permettent d'affirmer que les contenus d’un site répondent aux exigences de Google Panda.

L'algorithme applique ses pénalités de manière automatisée. D'ailleurs, une seule page de mauvaise qualité suffit pour pénaliser tout un site.  

Google Panda qualifie notamment de « mauvais contenu » :

  • les sites qui proposent des contenus sans réelle valeur ajoutée pour l'internaute, qui visent uniquement à générer des clics en se positionnant sur des requêtes très demandées ;

  • les comparateurs de prix et les mauvais annuaires ;

  • les forums qui ne fournissent pas de réponses satisfaisantes aux utilisateurs ;

  • les sites qui copient les contenus d'autres sites (duplicate content) ;

  • les contenus sur-optimisés ou truffés de mots-clés.

Comment éviter les pénalités de Google Panda ?

Il n'existe aucune recette pour plaire à Google Panda. Il faut seulement retenir que l'algorithme privilégie les contenus de qualité.

Le plus important est ainsi de produire des pages qui apportent de la valeur à l’internaute. Pour ce faire, répondez aux questions de vos prospects du mieux possible, supprimez ou améliorez les pages de votre site qui n'aident pas assez vos utilisateurs.


💡Vous aimerez aussi : Comment mettre à jour votre contenu et améliorer votre référencement SEO ?


Google Penguin sanctionne les liens de mauvaise qualité

Entré en fonction en janvier 2012, l'algorithme Google Penguin s'intéresse à la popularité d'un site. Concrètement, il tient compte de la qualité des liens qui pointent vers un site.

Google Penalties_Penguin_w720h405

Le fait est que pour accroître sa popularité, un site a besoin d'obtenir des liens. En la matière, Google recommande de les acquérir de façon naturelle.

Le moteur de recherche qualifie de « naturel » tout lien ancré sur un autre site, qui pointe vers le vôtre, sans que vous ayez à faire des efforts pour l'obtenir.

Connue sous l'appellation linkbaiting, cette technique reste compliquée à mettre en place. Des webmasters sont alors tentés d'user des moyens les plus faciles pour gagner des liens.

Google Penguin sanctionne ces méthodes de netlinking douteuses. L'algorithme tient dans son collimateur les liens de mauvaise qualité et non pertinents, qui sont le plus souvent obtenus par :

  • les achats de liens,

  • les fermes de liens,

  • les inscriptions en masse à des annuaires,

  • la sur-optimisation des liens…

💡À la différence de Panda, les pénalités de Google Penguin s'appliquent page par page, mais pas sur l'intégralité d’un site.

Comment éviter les pénalités de Google Penguin ?

Il faut comprendre que les liens de mauvaise qualité exposent votre site aux pénalités Google Penguin.

Pour s'en protéger, oubliez les techniques de netlinking qui n'apportent aucune valeur aux internautes et qui visent uniquement à gagner des liens. Ils impactent négativement le référencement de votre site.

Commencez par travailler votre popularité suivant les règles. Prenez contact avec les propriétaires des sites que vos prospects visitent et demandez à y ajouter des backlinks qui pointent vers le vôtre.

En obtenant des liens sur des sites sérieux, vous apportez une réelle visibilité à votre site et améliorez votre popularité.


💡Vous aimerez aussi : Utiliser des liens pour améliorer la popularité d’un site e-commerce


À propos du duplicate content

Contrairement aux idées reçues, le duplicate content n'est pas une pénalité. Google en fait uniquement le constat.

Google Penalties_duplicate content_w720h405

Le duplicate content peut être externe. C'est-à-dire que vos pages sont similaires à celles d'un autre site.

Google va alors déterminer qui est le copieur et déclasser la page mise en cause. Si l'algorithme détecte beaucoup de duplicate content, c’est l'intégralité du site qui perd des places dans les résultats de recherche.

Le duplicate content peut aussi être interne. C'est le cas quand les pages à l'intérieur de votre site sont similaires.

Face à ce type de duplicate content, Google va ignorer les pages en double. Par exemple, si vous avez deux pages qui présentent des produits très similaires, le moteur de recherche va en ignorer une.

Cette forme de duplicate content est loin d’être dramatique. Elle ne risque pas d'entraîner le déclassement du site. Essayez néanmoins de les réduire le plus possible pour faciliter la tâche des robots de Google.

Les outils comme Duplichecker, Siteliner ou encore Copyscape permettent notamment d'effectuer un audit du site et de détecter les contenus dupliqués.


⭐Les étoiles de notation apparaissent partout dans Google et peuvent avoir un impact important sur votre trafic et vos ventes. Téléchargez ce guide gratuit pour savoir comment faire apparaître vos étoiles dans Google. 👇

Téléchargez le Guide Google

0 Commentaires